Rex Koo (Hong Kong cinema, du 30 juin au 18 juillet 2017)

SelfPortraitNé en 1977 à Hong Kong, Rex KOO a fait ses études de design graphique à Manchester en Angleterre. Passionné de typographie il a longtemps travaillé comme graphiste pour différentes agences et a notamment participé à la création de l’affiche du film In The Mood for Love.

Mais Rex KOO est aussi un artiste puriste qui chérie le travail manuel, celui qui prend du temps et replace l’homme dans le concret, loin des écrans.

L’écran, il le réserve au cinéma, dont il est féru. Particulièrement celui de son île, Hong Kong. L’oeil critique sur les mutations subies depuis la rétrocession, notamment par l’industrie du cinéma hongkongaise, il revoit avec nostalgie ses films préférés, ceux d’avant 1997. Il en tire son inspiration pour un travail riche de dessins en couleurs tracés aux feutres aquarelle. Il poste ses illustrations sur une page Facebook intitulée « Rex Koo sometimes feels so blue » (Rex Koo a tellement le blues parfois). Ce travail personnel, qui a déjà donné lieu à trois publications, est une collection d’arrêts sur image de grands classiques du cinéma hongkongais des années 80 et 90, la belle époque qui a vu éclore les stars comme les auteurs et les grands réalisateurs.

L’époque des films de gangsters, ceux qui ont remplacé les poings du kung-fu par les automatiques, un dans chaque main (Le Syndicat du Crime, Une balle dans la tête, The Killer… de John Woo). Mais aussi celle des farces de Stephen Chow où violence extrême et humour paillard s’entremêlent avec la fluidité du mo lei tau, cette forme d’humour née à Hong Kong à la fin du 20ème siècle, et qui joue avec les effets de surprise, les incongruités, les anachronismes délibérés. Le mo lei tau et son irrévérence poussée à l’extrême, son anarchisme joyeux. Et bien sûr la magnifique vague des grands auteurs de films intimistes, Wong Kar-Wai (In the Mood for Love, Happy Together, Nos années sauvages …) et Stanley Kwan (Rouge, Center Stage …)

Autant de chefs d’oeuvre incontournables qui continuent d’inspirer au-delà de Hong Kong, et que vous reconnaîtrez dans les dessins de Rex KOO.

Portfolio : http://www.rex-air.net/

inkchachalogo_2016
Merci à Print Studio Ink’Chacha
de sponsoriser Rex Koo
pour notre exposition !

 
Quelques vidéos :